Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/nadyelca/domains/mariehelenebellavance.com/public_html/textpattern/lib/txplib_db.php on line 14
Marie Hélène Bellavance website

Les Porteurs d'Ombre

20. avril 2007

Les Porteurs d’Ombre
20 avril – 27 mai 2007
Vernissage le 20 avril

Chaque matin, recréant vie et mort mon corps se soumet à son ombre et la suit
Anise Koltz “Chant de Refus I”

Artiste multidisciplinaire et performeur dans le domaine de la danse intégrée, Marie-Hélène Bellavance présente en avril, à la Maison de la Culture Marie-Uguay, ses récentes œuvres, lors de l’exposition solo Les porteurs d’ombre.

Pour cette exposition, l’artiste propose une installation composée d’œuvres sur toiles aux dimensions variables, organisées au mur sous forme de mosaïque, ainsi qu’une série d’œuvre sur papier. À travers cet univers fragmenté, Bellavance ouvre le dialogue entre les différents éléments et motifs contenus dans ses toiles et raconte une histoire sans récit précis sinon celle de l’équilibre irrationnel du corps proprioceptif.

Depuis 2004, Marie-Hélène Bellavance, maintient une pratique rigoureuse sur la scène contemporaine et s’établit comme voix émergente importante dans le réseau artistique montréalais. En 2005 et 2006, elle présente deux expositions solo; Point d’encrage et Les pieds carbonent le sol, dont une à la galerie Cru et l’autre à la galerie Dentaire. Ces mêmes années, elle participe aussi à l’exposition collective Côte à Côte organisée par le Musée d’Art de Joliette. En 2007, elle s’associe à la Galerie Dominique Bouffard à Montréal et présente des œuvres sur papier à la galerie Jean-Claude Bergeron à Ottawa. Parallèlement à sa pratique visuelle, Bellavance poursuit sa démarche à travers la danse contemporaine, en participant comme interprète au projet All in an Instant, de la chorégraphe Jemima Hoadley, présenté à Montréal en 2005 et à Londres en 2007. Toujours en 2007, elle s’associe à la chorégraphe émergente et danseuse contemporaine Stéphanie Vignau et crée sa propre chorégraphie S’ancrer dans la Suspension.

Les Porteurs d’ombres nous plongent dans un univers où le corps se déracine et trouve ancrage dans des lieux autres, dans un espace où la chair et le fond se mélangent et où l’ambiguïté et la distorsion entraînent le spectateur dans un malaise poétique.