Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/nadyelca/domains/mariehelenebellavance.com/public_html/textpattern/lib/txplib_db.php on line 14
Marie Hélène Bellavance website

Les signes vitaux

26. février 2010

Réalisatrice: Sophie Deraspe
Producteur: Les Film Siamois

SORTIE EN SALLE LE 5 MARS 2010, AU CINÉMA PARALLÈLE (EX-CENTRIS) ET BAUBIEN

Santa Barbara International Films Festiva
11-12-13 fevrier 2010
fbiff.org

International Film Festival Rotterdam
27 janvier – 7 février 2010
www.filmfestivalrotterdam.com

Whistler Film Festival
1er au 5 décembre 2009
whistlerfilmfestival.com
GAGNANT: BEST ACTRESS & BEST CANADIAN FEATURE

Festival du Festival du cinéma international Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda
31 octobre – 5 novembre 2009
www.festivalcinema.ca

Festival du Nouveau Cinéma, Montréal
7-18 octobre 2009
Sélection internationale – Première mondiale
www.nouveaucinema.ca

SYNOPSIS

Les signes vitaux: indices qui dénotent la vie (ou l’absence de vie).

Le décès d’une proche parente amène Simone dans un centre de soins palliatifs, là où des personnes en fin de vie expérimentent leurs derniers moments. Dès lors, Simone abandonnera études, amour, vie personnelle, pour se consacrer entièrement à ces êtres qui n’ont plus de temps à perdre et qui ont besoin d’une réciprocité qu’elle leur offrira sans condition. Mais Boris ne l’entend pas ainsi. Il la connaît si bien et il sait que par ce don à l’autre, c’est sa propre faiblesse qu’elle obnubile. Il n’hésitera pas à la provoquer dans un coup d’éclat.

Mais la défaite de l’orgueil ouvre à l’abandon. Acculée à son besoin de l’autre, elle acceptera sa part à lui dans ce qui la rendra entière. Et dès lors, l’espoir, pour lui, viendra non plus de ce qu’il cherche à s’approprier, mais de ce qu’il accepte de donner.

Les mourants, eux, transmettent un peu de vérité. Ils sont ceux par qui l’on apprend à rire de notre banalité et admirer le vécu que l’on porte. Ils transmettent une expérience profonde de la confiance en la vie.

Avec la complicité de Marie-Hélène Bellavance, nouvelle venue dont la grâce crève l’écran, Sophie Deraspe explore le rapport au corps, véhicule qui porte les marques de la vie, ses cicatrices et ses ravissements. Un casting extraordinaire, une trame sonore puissante et une photographie à la beauté et au réalisme déroutant proposent une expérience sensorielle.